Parcours "Cancé" Femmes, hommes & métiers...
Témoignages de collaborateurs
Travailler chez Cancé

Jean-Charles M. - Conducteur de travaux

Palois depuis sa naissance en 1976, Jean-Charles passe un Bac ES (Economique et Social) en 1995 puis s’inscrit à la Fac. Rapidement il se rend compte que ce n’est pas sa voie. Il entame alors une étonnante reconversion en passant un CAP de charpentier bois à la Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment de Lons en 1996. Il commence un tour de France très enrichissant mais son esprit est ailleurs. Il arrête et prend un nouveau tournant en intégrant volontairement pour une durée de 2 ans les troupes aéroportées de l’armée de terre. Cet enchaînement d’expériences forgera un caractère et des compétences qui l’engageront finalement à choisir le métier de conducteur de travaux. Après une remise à niveau de 6 mois en maths, physique et mécanique, il intègre l’AFPA à Toulouse. Durant 2 ans d’une formation sanctionnée par un diplôme « Conducteur de Travaux du Bâtiment » homologué au niveau III, il découvre l’entreprise CANCÉ qui l’embauchera immédiatement à l’issue du dernier stage en Mai 2001.

Je suis quelqu’un de méthodique et organisé. J’aime la ponctualité et la rigueur mais je sais être conciliant et compréhensif. Je prends le temps d’écouter. Concernant les hobbies je viens de racheter une vieille maison béarnaise de 1850 que je restaure peu à peu. J’aime bien les choses anciennes notamment les objets en lien avec l’histoire militaire.

Mon parcours depuis 17 ans a été de suivre le rythme de l’entreprise et de ses clients avec la même fonction, celle de conducteur de travaux. J’ai toujours été rattaché à l’agence de Pau, même si au début nous étions situés à Nay. J’ai débuté alors que Christian CANCÉ dirigeait cette agence puis j’ai travaillé avec 3 directeurs successifs et représente à mon niveau un fil conducteur pour beaucoup de clients. J’ai développé au fil des années une relation de complicité authentique avec le tissu du bâtiment local. Quand j’arrive sur un chantier, il y a de fortes chances que je connaisse beaucoup de monde, maître d’ouvrage, architecte, poseur, sous-traitant etc… C’est ce qui rend la vie du chantier plus facile.

Ma fonction est celle de conducteur de travaux. Je suis l’agent de liaison entre le chantier et l’entreprise (le bureau d’études, l’atelier de fabrication, les poseurs, les fournisseurs…). Je gère au quotidien la qualité et sécurité sur mes divers chantiers et organise au mieux les moyens humains et matériels adaptés à notre activité (engins de levage, nacelles pour travail en hauteur…). Tout ceci pour une réalisation qualitative dans les délais convenus, avec en permanence un souci d’optimiser les dépenses et de respecter au mieux le budget alloué. Dans mon travail, la routine n’existe pas. En effet malgré toute l’anticipation possible, les journées sont composées d’imprévus qu’il faut gérer de manière rapide et efficace. Les aléas sont quotidiens, un poseur malade, des intempéries, faire respecter notre démarche ISO, un sous-traitant en retard. Une grande partie de mon action consiste à faire les choix les plus judicieux pour résoudre les situations de manière optimale. Ce n’est pas toujours facile car je gère principalement de l’humain, mais c’est ce qui me donne de la satisfaction quand je mène à terme un chantier qui génère le retour positif du client.

C’est pour moi une entreprise qui conserve un esprit familial malgré sa taille et l’envergure de certains chantiers. C’est une ambiance basée sur la responsabilité individuelle et la simplicité et cela me convient très bien. En effet je n’ai pas besoin de pression hiérarchique, je me la mets naturellement. Cette pression du quotidien est imposée par la vie du chantier. Cela m’apporte richesse et liberté.

RHJCharles01