Parcours "Cancé"

Femmes, hommes & métiers...
Témoignages de collaborateurs
Travailler chez Cancé

Myriam C. - monteuse à l'atelier Aluminium

Myriam est une béarnaise de 52 ans, née à Coarraze, village des Pyrénées-Atlantiques d’un peu plus de 2000 habitants, et qui jouxte la ville de Nay, siège des établissements CANCÉ. Elle n’arrive dans la construction métallique que sur le tard. C’est dans l’hôtellerie qu’elle se forme en premier. Mais le métier de serveuse ne durera pas longtemps. Une opportunité se présente dans une entreprise de fabrication d’enceintes acoustiques. Elle y passera 18 ans et accumulera une précieuse expérience dans le montage. Après la fermeture de l’usine elle s’engage dans une formation de magasinière.

En fait, je suis plutôt dynamique voire un peu autoritaire au boulot. C’est certainement dû au fait de travailler toujours avec des garçons. Je ne suis pas du genre à me laisser faire et puis j’aime bien les choses carrées. Malgré tout j’ai de l’humour, j’aime bien rire (c’est moi qui ai eu l’idée de la photo). Je suis plutôt quelqu’un de gentil, même si je râle de temps en temps.

Je suis arrivée chez CANCÉ par l’intermédiaire de mon frère. En fait il n’y avait pas de place sur Nay. C’est le responsable de l’atelier Alu sur Pau qui m’a offert un poste alors que je ne connaissais rien à l’aluminium. Mais grâce à mon expérience précédente j’ai pu rentrer comme ouvrière d’exécution. J’ai beaucoup appris, à lire des plans, et à comprendre petit à petit le montage. Comme j’étais très organisée et volontaire, le responsable de l’atelier m’a fait confiance. J’ai également travaillé au magasin, grâce à ma formation j’ai pu faire des remplacements. En fait, savoir lire et classer des références ça m’a beaucoup aidé. Le montage c’est aussi une question d’organisation.

Le montage intervient après le débit et l’usinage. En fait je suis spécialisée d’une certaine manière dans les ouvrants de fenêtres. Les montants m’arrivent de la ligne de débit/usinage et je me charge du montage complet en fonction du plan et des pièces, que je connais bien après tant d’années au magasin. Il m’arrive aussi de faire un peu d’usinage de temps en temps. Après il y a l’emballage et le montage sur le chantier. Je n’ai pas toujours la vision exacte de la destination finale des pièces que je monte, mais peu importe je reste concentrée sur mon travail au sein de l’atelier, efficace et bien organisée.

CANCÉ c’est mon travail, j’y suis bien et à mon âge c’est déjà beaucoup. L’ambiance me plaît, on s’entend bien et le directeur est très humain. Avec l’expérience je connais pas mal de choses, j’aime bien prendre des initiatives et chez CANCÉ on me donne une liberté d’action qui me va bien.

RHMyriam01